Comment nous joindre

Syndicat CGT STELIA Aérospace

route de bray

80300 Méaulte

 

tel: 03/22/64/33/88

 

Mail: Syndicat.CGT-Meaulte@stelia-aerospace.com

 

Union Locale CGT ALBERT

UNION LOCALE UL CGT D'ALBERT
MAISON DU PEUPLE,RUE THIERS
80300 ALBERT
Téléphone : 03 22 75 39 80
Email : ulcgtalbert@free.fr

UD CGT somme

24 RUE FREDERIC PETIT

80036
AMIENS CEDEX 1

 

TELEPHONE : 03 22 71 28 70
TELECOPIE : 03 22 71 28 73
Email : cgtsomme@wanadoo.fr

Pourquoi se syndiquer?

 

La CéGéTe ACTUS

 

Revenons sur le dossier de l’absentéisme !

 

 

Après un courrier adressé à l’ensemble des salariés et la mise en place d’un entretien de retour d’arrêt maladie la direction générale avec la plus grande des démagogies et l’irresponsabilité jette à la population Albertine lectrice du courrier Picard l’ambiance qui règne dans l’établissement de Méaulte.

 

La pression que les salariés subissent, est d’après le directeur général des ressources humaines de la société « une pression saine ».

 

Le problème de l’absentéisme tant réfuté par ce dirigeant d’AEROLIA n’a, d’après ces déclarations dans le journal, rien à voir avec un malaise organisationnel possible dans la société. (Il est plus facile de rejeter la responsabilité sur ceux qui font vivre l’entreprise)

Une fois de plus la direction générale crée le malaise dans l’entreprise en oubliant de parler de l’organisation du travail qui est de la responsabilité de l’employeur.

 

Il va même jusqu'à pousser le bouchon en affirmant qu’il y a de la chaleur dans les relations envers les salariés. MDR…

Nous avons cherché un salarié en capacité de nous confirmer ces dires, aucun ne peut être aussi affirmatif. Nous avons surtout rencontré des salariés en colère après lecture de cet article de presse.

 

Pour la CGT il est impensable qu’un responsable de la direction générale d’AEROLIA qui ne vient à Méaulte que quelquefois dans l’année, fasse de l’amateurisme et puisse s’exprimer ainsi dans la presse locale sur un sujet aussi important que le bien être ou le mal être au travail.

Peut-être que les ressources humaines de Méaulte connaissent trop bien la situation de notre site et qu’il serait difficile pour eux de parler de pression saine et de relation chaleureuse.

 

Nous nous sommes procuré le questionnaire de RE-ACCUEIL à la lecture nous n’en voyons toujours pas l’utilité.

La première partie du questionnaire concerne le processus que le salarié a dû faire pendant son arrêt maladie

A-t-il prévenu le manager ?, a-t-il envoyé son justificatif dans les 48 heures, quelle est la nature de l’arrêt (maladie, accident de travail ou accident de trajet)?

 

La deuxième partie concerne la gestion de l’absence.

Le manager demande au salarié s’il a besoin d’une visite auprès de la médecine du travail ,s’il a besoin de rencontrer un Rh ou l’assistance sociale, et une discussion s’entame sur l’organisation, qui a dû être mise en place à cause de l’absence.(HS , polyvalence ,mobilité ,recours à l’intérim …)

 

 

 

Enfin bref, jugez par vous-même de la pertinence et de l’utilité de ce questionnaire.

La CGT recommande aux salariés de se contenter de répondre le stricte minimum en aucun cas le manager ne doit rentrer dans l’intimité, surtout sur la question de la santé qui est strictement confidentiel et personnel, pour cela il y a la médecine du travail de l’entreprise qui est là pour protéger la santé physique et mentale au travail ainsi que le médecin traitant de famille.

Ce questionnaire n’a pas de valeur juridique en aucun cas il faut le signer.

La CGT reste disposée à discuter et à amener des solutions afin d’améliorer l’organisation du travail et de fait améliorer le quotidien de tous les salariés, comme nous le faisons déjà régulièrement dans le cadre des relations sociales que nous avons avec la direction et dans toutes les instances ou nous siégeons.

 

 

Accident du travail au secteur ajustage de la mécanique survenu le 28 octobre :

Ce lundi 28 octobre un salarié s’est pris les pieds dans une palette qui était rangée : « là où il y avait de la place », il a chuté, ce qui lui a valu un départ aux urgences hospitalières.

Résultat il a la clavicule cassée ce qui lui vaut l’immobilisation du bras et de l’épaule et un premier arrêt de travail jusqu’au 20 novembre qui sera certainement prolongé d’après les médecins.

 

Cet accident pouvait –il être évité ?

 

Bien sûr que oui, si la mode de réduire les espaces de travail n’était pas aussi drastique, il serait plus facile d’avoir des espaces de stockages qui n’enfreignent pas les aires de circulation de l’atelier.

La CGT au CHSCT a proposé à la maitrise du secteur suite à cet accident d’utiliser l’ancienne aire de stockage matière pour amener de l’espace dans ce secteur qui est surchargé depuis, rappelons-le tout de même, le transfert des machines-outils du bâtiment 52 vers le bâtiment 50.

 

Voilà un exemple concret qui aggrave l’absentéisme au travail qui cause des dommages pour les salariés et de l’argent à l’entreprise.

 

Et ça messieurs dames les dirigeants (es) d’AEROLIA .C’est de votre responsabilité.

 

 

 

Dans l’article du courrier Picards, figure une enquête intéressante réalisée par le cabinet « Alma consulting » en voici un extrait.

59 % des DRH interrogé estiment que l’absentéisme est lié à l’état de santé ,41 % d’entre eux aux conditions de travail, et pour 40% à la charge de travail et à l’organisation.

 

Et ça Monsieur le directeur général de ressources humaines d’AEROLIA ce sont vos collègues qui le disent.

 

----------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© CGT stelia meaulte